Tristan (Aphantopus hyperantus)

Allemand : Brauner Waldvogel
Français : Tristan
Néerlandais : Koevinkje
Anglais : Ringlet
 

Ce papillon est très commun et stable en Wallonie. Il fréquente des milieux très variés, où il recherche les graminées pour assurer son développement.

Espèce menacée : Non
Evolution actuel : Stable
Espèce invasive : Non
Liste Rouge : Non

Aphantopus hyperantus est l’une des espèces les plus répandues de Wallonie. Il semble toutefois absent dans certaines régions agricoles du nord du Hainaut et de Hesbaye. L’intensification récente des prospections a permis de découvrir de nouvelles stations dans chaque région, et plus particulièrement en Hainaut et en Condroz.

Papillon brun foncé qui semble uni sur le dessus (les petits ocelles noirs étant très discrets), mais ponctué de belles taches noires pupillées de blanc et cerclées d’orange sur le dessous.

Actuellement je n’ai trouvé aucune information 

L’espèce fréquente les lisières, prairies bocagères humides ou sèches, bords de route et de champs, chemins forestiers, clairières, bois clairs… Les chenilles se nourrissent sur diverses graminées : Dactylis glomerata (w)*, Poa spp. (w), Poa annua (w), Milium spp. (w), Holcus spp. (w), Deschampsia cespitosa, Brachypodium sylvaticum, Brachypodium pinnatum, Phleum pratense, Dactylis spp., Festuca spp., Bromus spp., Agrostis spp., Elymus repens… Les oeufs sont lâchés sur le sol, isolément.

Cycle de vie : Le Tristan vole en une génération, surtout de mi-juin à début août. Il hiverne au stade chenille

* (w) = pontes observées en Wallonie

Aphantopus hyperantus est l’une des espèces les plus stables de Wallonie. Cette stabilité s’observe dans chacune des régions biogéographiques.

Retour haut de page